PRESSE

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Samedi soir aura lieu la première du spectacle de Pierre Moulias “ Deci-delà ”. Le comédien-musicien est en pleine préparation dans la salle du Metullum.

 

Pierre Moulias, Emmanuel Faivre, Marc Deroche et Carine Kermin en répétition au Metullum.

J'ai suivi en parallèle une formation de comédien et de batteur, l'idée s'est faite jour peu à peu de mêler ces deux passions. Pierre va tout d'abord intégrer des spectacles théâtraux comme musicien, puis à la fois comme comédien-musicien. La première d'un spectacle est un moment important, c'est sa première confrontation avec le public, même s'il pourra évoluer par la suite.

Un solo burlesque

Le nouveau spectacle de Pierre Moulias est un solo burlesque. S'il est seul en scène, Pierre sera accompagné par un technicien son qui fait partie intégrante du spectacle. « Emmanuel Faivre est un vrai compagnon de jeu. Je suis équipé de patch qui me permettent d‘utiliser des sons, il les traite en direct et les intègre au spectacle. Il a un vrai rôle de créateur musical ». Ce spectacle est en préparation depuis 22 mois, avec des résidences à Lezay, Melle, Parthenay et Civray avec l'aide de La Ronde des Jurons qui le produit. Cette dernière semaine au Metullum permet de caler précisément les différents éléments du spectacle. « Deci-delà est l'histoire d'un témoignage, celui d'un homme errant et solitaire dans un monde qu'il ne comprend pas. Il est dans une sorte de rêve. Il arrive dans un champ et décide d'y camper, il va alors recréer son quotidien ». Ce spectacle à la particularité d'être sans parole. « C'est un personnage burlesque dans la mesure où il a une appréhension différente du monde qui l'entoure, il a une lourdeur légère. » Ce solo musical et poétique aura nécessité de nombreuses collaborations dont celle de la danseuse et chorégraphe Carine Kermin, venue veiller à la justesse des mouvements.